dépistage organisé du cancer du col de l'utérus

le cancer du col de l'utérus en chiffres

66 ans

Âge moyen du décès

3 000

Nouveaux cas par an

1 100

Décès par an

10ᵉ

Cause de mortalité par cancer chez la femme

235 000

Cytologies anormales par an

35 000

Lésions précancéreuses détectées par an

Près de 200 types d’HPV identifiés,
dont 12 à haut risque oncogène.
Une vaccination existe et protège
jusqu'à 90 % des infections responsables
du cancer du col de l'utérus.

90 % des infections sont éliminées
naturellement dans les 2 ans.

Environ 80 % des femmes seront exposées
à ces virus au cours de leur vie.

Quels tests possibles ?

À partir de 25 ans et jusqu'à 65 ans,
un dépistage doit être effectué à intervalles réguliers.

Quelle interprétation ?

arrow

Ce qui est recherché

arrow

En cas de résultat anormal

arrow

Cytologie
cervico-utérine

arrow

Cytologique

Modifications cellulaires évocatrices de lésions/cancers

Test HPV

Colposcopie

Double marquage ICC

Test HPV

arrow

Analyse biologique

Infection facteur de risque de lésions/cancers

Cytologie

Colposcopie

Mais qui est concerné par le dépistage
du cancer du col de l’utérus ?

Toutes les femmes asymptomatiques de 25 à 65 ans

Y compris les femmes enceintes, ménopausées ou vaccinées contre les infections à HPV

Y compris les femmes à risque majoré nécessitant un suivi particulier (femmes immunodéprimées ou exposées au diéthylstilbestrol)

qui n'est pas concerné ?

  • Femmes avec hystérectomie totale

Non concernées par le dépistage

Suivi spécifique si antécédent tumoral

  • Femmes de moins de 25 ans (sauf cas particuliers)

  • Femmes ayant une IST en cours d’évolution ou de traitement

  • Femmes ayant des signes fonctionnels ou cliniques faisant suspecter un cancer du col de l'utérus

  • Femmes ayant eu un traitement conservateur pour une lésion précancéreuse ou cancéreuse du col de l’utérus

Dépistage non recommandé

Suivi spécifique selon recommandations en vigueur

Reprise du dépistage évaluée par un professionnel de santé